Le diabète de type 2 et la gelée royale

La gelé royale pour le contrôle du diabète de type 2

 

 

 

 

 

                                                         Le diabète de type 2 et la gelée royale

Dans cette étude chinoise, la gelée royale a été administrée chez 50 femmes diabétiques de type 2. Etude chinoise sur 50 femmes diabétiques de type 2.

Le diabète de type 2 touche 140 millions de personnes dans le monde et est la 4ème cause de mortalité.

Les conséquences du diabète de type 2 sont le développement de maladies chroniques comme l'athérosclérose, les maladies coronariennes et rénales.

L'apparition de ces pathologies est accélérée par le stress oxidatif. Les variations de la glycémie entrainent aussi le développement de l'insulino-résistance.

La gelée royale est sécrétée par les abeilles ouvrières pour nourrir les larves et la reine de la ruche.

La gelée royale a des propriétés hypoglycémiques (diminuant la teneur en sucre dans le sang) et elle possède un peptide qui a des effets similaires à l'insuline et ainsi retarde la résistance à l'insuline.

Dans cette étude, 50 femmes diabétiques de type 2 ont été étudiées en 2 groupes, pendant 8 semaines, avec une supplémentation en capsules de gelée royale (1 gramme) ou un placebo. 

Les résultats de cette étude ont montré une diminution du glucose à jeun, une diminution de l'hémoglobine glyquée (marqueur du glucose fixé dans le sang) et une augmentation de l'insuline, avec l'apport de gelée royale

L'activité de la gelée royale a aussi été montrée sur la diminution du stress oxidatif.

Cette étude plaide en faveur de la prise de gelée royale pour un meilleur contrôle de la glycémie pour les personnes souffrant de diabète de type 2.

Avertissement : ne pas donner de gelée royale sila patiente souffre de cancer hormono-dépendant, il y a un risque avec la gelée royale de perturbations hormonales. 

Référence : Effects of royal jelly supplementation on glycemic control and oxidative stress factors in type 2 diabetic female: a randomized clinical trial. Samira Pourmoradian. Chin J Integr, Med, 2014 Mar 7.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! To be able to proceed, you need to solve the following simple math (so we know that you are a human) :-)

What is 7 + 11 ?
Please leave these two fields as-is: