Les abeilles et les pesticides

Abeille01

 

 

 

 

 

 

Les abeilles et les pesticides

En me documentant sur la propolis et les abeilles, je suis tombé sur une étude française récente, publiée dans la revue Science du 3 mars 2012, qui a montré l'incidence des pesticides sur la disparition d'un nombre considérable d'abeilles.

Cette étude, menée par Mickaël Henry (Inra) et Axel Decourtye (Acta), sur 650 abeilles équipées de petits puces permettant de reconnaitre leurs retours à la ruche, ayant reçu un insecticide de la famille des "néonicotinoïdes" a prouvé l'effet délétaire de ce produit sur le comportement des abeilles.

Cette molécule est utilisée dans la composition du Cruiser OSR, insecticide commercialisé par le groupe suisse Syngenta, pour la culture du colza, a montré des résultats dramatiques sur les abeilles.

Sous l'effet de l'insecticide, les abeilles sont désorientées et ne retrouvent pas le chemin de la ruche. Après s'être éloignée de plus de 24 heures, l'abeille ne survie pas (de 25% à 50% de mortalité).

Suite à un débat public et après l'intervention du Ministère de l'Agriculture, la France a interdit cet insecticide 3 mois plus tard, le 28 juin 2012. L’Allemagne et l’Italie l'avaient déjà interdit.

Malgré ces résultats, L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) est aujourd'hui encore en procès avec des associations d'apiculteurs aux Etats Unis pour leur interdiction. "Bataille judiciaire aux Etats-Unis sur les pesticides tueurs d'abeilles". (

Selon Mickaël Henry, 80% des plantes à fleurs ont besoin de pollinisateurs extérieurs, en grande partie les abeilles, pour se reproduire.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! To be able to proceed, you need to solve the following simple math (so we know that you are a human) :-)

What is 7 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: